Nudibranche

Elysia crispata

Sous l’eau, il n’y a pas que des poissons ! Pour celui qui sait regarder, de curieuses petites bêtes s’offrent aux yeux des plongeurs, à l’instar de ce superbe nudibranche.

Dans le vaste monde animal, certains taxons brillent par leur étrangeté. Je vous avouais lors du lointain « Mois de la Guyane » mon amour pour les incroyables membracides. Sous l’eau, leur équivalent en termes d’exubérance est sans conteste le groupe des nudibranches. Ces curieux mollusques sans coquilles, non content d’être hermaphrodites ou de se balader les branchies à l’air (quoique, je ne suis pas là pour juger des mœurs peu catholiques de ces bestioles), ont la caractéristique de se parer de couleurs somptueuses, avec des formes toutes plus invraisemblables les unes que les autres.

 

C’est donc avec beaucoup de plaisir que nous avons eu la chance de tomber nez à nez avec cette Elysia crispata, ou « limace de mer frisée ». Enfin, nez à nez, façon de parler : je mets quiconque au défi de trouver où se situe le pif sur cet amas de chairs voletantes, si tant est qu’elle en est un, de pif. Mais passons. Nous avons donc trouvé ce nudibranche tranquillement en train de brouter des algues sur son rocher, à un mètre environ de profondeur. Juste un peu plus loin que mon bras tendu, ce qui interdisait la photo facile à faire, sans quitter la surface. Plonger en apnée à un mètre de profondeur n’est pas bien folichon, mais y rester immobile, c’est une autre affaire. Car ce jour là, entre les rochers, le courant était un peu plus fort que d’habitude, sans compter une visibilité loin d’être au top, la faute à un temps couvert et au sable soulevé par mes palmes dans si peu d’eau. Vous l’aurez deviné, parmi tous les clichés de ce magnifique animal, un seul et unique était net : celui qui vous est proposé aujourd’hui.

Malgré cela, le manque de lumière ne permet pas de rendre vraiment hommage aux incroyables couleurs qui ont fait la réputation des nudibranches. Pour vous en convaincre, je vous pousse, comme je l’avais fait l’année dernière pour les membracides, à jeter un coup d’œil dans votre moteur de recherche favori. Histoire de me trouver la plus belle, incroyable, surréaliste ou terrifiante espèce de nudibranche ! Je vous assure, il y a de quoi faire…

Yann

2 Comments

  1. Yann 11 novembre 2010

    Tiens, je m’auto-commente…
    Juste pour ceux que ça intéresse, y’a de super jolies photos de nudibranches (mais pas que) ici : http://www.bukisa.com/articles/105699_check-this-out-12-unique-and-intriguing-marine-animals
    C’est zouli les tites bêtes… :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *